MUSIQUE (Composition et histoire), AUTISME, NATURE VS CULTURE: Bienvenue dans mon monde et mon porte-folio numérique!

samedi 1 juillet 2017

DES MOTS D'ÉTÉ 2017



Des mots d’été 2017

Voici le temps venu d’un dernier article pour cette saison 2016-2017. Comme c’est ma tradition, il s’agit d’un article plus court en forme de «Mots pour l’été», suivi du sommaire des articles parus au cours de cette saison, avec le lien pour obtenir ma partition gratuite (Rivages, pour clarinette seule, opus 49).

1. Nouvelle pièce à écouter sur YouTube
2. Mission accomplie pour Grégoria 
3. Un bon point pour Philippe Couillard
4. «Anthoine Walet» le Picard
5. Les Chats nous aiment!
6. Sommaire des articles saison 2016-2017



À écouter : nouvelle pièce sur YouTube.

https://www.youtube.com/watch?v=pL-yxkTXycE
Vous pouvez maintenant écouter une autre de mes compositions sur YouTube, en fait l’Offertoire, extraite de mon œuvre pour orgue Une Messe pour le Vent qui souffle:

Coralie Adato: Les Chevalets de l'air (2017)
Sous-titrée «Le bruit d’une brise légère», c’est justement de la musique aérienne, mais qui offre aussi un climax sonore vers la fin, avant une dernière envolée et une suite d’accords magiques qui montent, montent, montent…, jusqu’à une note suraigue que certaines personnes n’entendent pas. Musique aérienne : cette pièce est entièrement non mesurée. Je demande même à l’organiste de superposer des mélodies sans aucune synchronicité – il y a jusqu’à trois mélodies simultanées qui ne doivent pas être rendues de manière mesurée, un peu acrobatique donc. Échapper au temps pulsé…

La vidéo est accompagnée d’une série de dessins signés Coralie Adato, dans lesquels il y a de la légèreté, de l’apesanteur, des oiseaux, plein de couleurs. Je remercie Coralie pour m’avoir donné l’autorisation d’utiliser ses œuvres. Vous pouvez découvrir davantage à son sujet sur son site :


Pour écouter quelques-unes de mes pièces : https://www.youtube.com/channel/UCx4WMUga08Ya9N0TEO0WP5A

Mission accomplie pour Grégoria 
Grégorai en Juin 2017
Au cours du mois de juin, mon choeur grégorien a tenu les dernières activités de sa première année d'existence. Nous avons chanté lors de deux messes le 4 juin, un «programme double», donc deux fois le même programme de onze pièces, en deux acoustiques très différentes: l'acoustique spacieuse de l'église Saint-Pierre, et celle plus intimiste de l'église Sainte-Anne. Je suis heureux et satisfait: le groupe a bien chanté, et sans erreurs notables, y compris les pièces plus difficile comme le Gloria ambrosien. Les commentaires du public ont été positifs, et une personne m'a dit qu'elle aimerait que nous chantions toutes les semaines, ce qui serait un énorme contrat! Si j'ai assez des choristes, l'expérience se poursuivra en septembre prochain. Un objectif sera de continuer à monter un répertoire de base; un autre sera de gagner toujours plus d'aisance en cette musique qui pose des défis particuliers - comme par exemple, celui de respecter l'accent tonique du latin, qui ne tombe pas aux mêmes endroits qu'en français: les syllabes finales des mots (et des phrases) sont douces en latin, jamais accentuées. Tout cela se bâti peu à peu. Je remercie donc les choristes pour cette belle année. Je remercie aussi le Chanoine Gérald Ouellette, curé de la paroisse, qui a accueilli ce projet et prêté l'église Saint-Pierre pour nos répétitions. Pour se joindre à l'Ensemble Grégoria (j'ai repris le nom de l'ensemble que je dirigeais à Montréal), veuillez me contacter à: ouellette.antoine@bell.net Il faut avoir un peu de voix, et une voix juste!; il n'est pas nécessaire de savoir lire la musique mais, si tel n'est pas le cas, posséder une bonne mémoire musicale. Outre la disponibilité un soir par semaine pour les répétitions, on peut venir chanter cette musique pour toutes sortes de raisons, aussi bonnes les unes que les autres: pour son caractère méditatif (elle épouse la respiration), pour la prière, pour la détente, pour le goût de faire de la musique dans un choeur, pour un voyage médiéval (cette musique est de la vraie musique du Moyen âge!), etc. Libre à chacunE. 

Un bon point pour Monsieur Couillard
http://www.rfi.fr/ameriques/20170512-canada-inondations-quebec-evacuation-gatineau
Monsieur Philippe Couillard, premier ministre du Québec, semble s'être transformé ces derniers temps. Pour le mieux. Peut-être parce que les élections approchent peu à peu? Elles ne seront pourtant qu'à l'automne 2018... Après les inondations catastrophiques du printemps dernier, et des dégâts se chiffrant en quelques centaines de millions de dollars, Monsieur Couillard a décidé que la loi sur la protection des zones inondables sera appliquée. Les résidences qui ont été perte totale ne pourront pas être reconstruites dans ces zones. Je comprends la déception des personnes sinistrées et je n'aimerais pas être à leur place, mais cette décision est sage, comme celle qui interdira désormais la construction de nouvelles résidences dans ces mêmes zones. Avec les changements climatiques, ces zones seront de plus en plus à risque, et nous devons composer avec cette nouvelle réalité, ce qui aura assurément des conséquences. Les milieux humides naturels forment des tampons contre les inondations; or ces milieux ont été impitoyablement remblayés et détruits au fil des décennies - le peu qu'il reste de ces milieux dans ma propre région est menacé par toutes sortes de projets et de vieilles habitudes inadaptées. L'idéal serait de restaurer ces milieux pour qu'ils jouent leur rôle et que leur biodiversité mise à mal puisse se rétablir. Lors d'inondations semblables au début des années 2010, le gouvernement du Québec avait décidé de ne pas appliquer la loi et de permettre la reconstruction dans ces milieux: c'était une erreur que Monsieur Couillard a décidé de ne pas répéter. Je souhaite que Monsieur Couillard poursuive en cette voie: que sa reconnaissance du fleuve Saint-Laurent comme lieu patrimonial ait des suites concrètes, que l'île d'Anticosti soit exempte des projets absurdes d'exploitation pétrolière, etc.

«Anthoine Walet» le Picard

Amiens, en Picardie, berceau des ancêtres Ouellet-te
Je suis membre de l’Association des Ouellet-te d’Amérique – en fait, mon père l’était et j’ai repris le flambeau. Alors je reçois leur petite revue, Le Hoûallet. Il y avait un article très intéressant dans le numéro du printemps dernier. Des chercheurs ont retrouvé la piste du père et du grand-père de René, le premier de la famille à avoir franchi l’Atlantique pour venir vivre au Canada, dans les années 1600 – ça prenait tout un courage pour juste oser la traversée dans des conditions incertaines! Le grand-père est maintenant notre plus vieil ancêtre connu, qui a vécu de c.1575 à 1645. Surprise: il vivait non pas dans l’Ouest de la France comme on croyait, mais dans le Nord en Picardie. Son nom était... Anthoine Walet! Comme moi, mais écrit autrement. Il était laboureur. Il parlait picard et, dans cette langue, contrairement au français d’alors, le W existait (j’ai été étonné d’apprendre par la bande que le W n’a été officiellement intégré à l’alphabet français qu’en 1964!). Son fils François s’est établi à Paris où il sera fonctionnaire de l’État. En arrivant à Paris, il a d’abord signé Wallet, puis Oualet, puis Houallet. René fut l’un des fils de François. C’est drôle parce que je me dis qu’«Anthoine Walet» pourrait devenir mon nom d’artiste.



Les Chats nous aiment!

Napoléon vous a à l'oeil! (Photo: Lucila Guerrero)
J’aime les Chats. Et combien de fois j’entends que c’est un animal «indépendant» (vraiment?!), «sournois» (vraiment?!)… Et aussi qu’ils ne nous aiment pas vraiment, parce qu’ils ne pensent qu’à leur seul plaisir à eux. Nous sommes là à leur service, croit-on, à leur fournir de la nourriture sans rien faire, à entretenir leur litière, etc. C’est certain que le lien avec un Chat diffère de celui avec un Chien. Mais cette différence ne signifie pas que les Chats ne nous aiment pas en retour. Une étude récente de l’Université de l’Orégon (États-Unis) a démontré que le Chat préfère la compagnie de son Humain à la nourriture, à des jouets, à de l’herbe à chat… En conclusion, les chercheurs affirment que le Chat est capable d’affection pour son compagnon Humain et «pas seulement quand il le nourrit». Pour moi, c’est une vérité de La Palice. Et cela me rappelle qu’au début des années 2000, une étude scientifique avait prouvé, par imagerie cérébrale, que les personnes autistes pensent réellement. Parce qu’il semble qu’on en doutait jusqu’alors. Les personnes autistes reviennent vraiment de loin, vous n’avez pas idée… http://www.msn.com/fr-ca/actualites/science-et-techno/les-chats-vous-aiment-pour-de-vrai/ar-BBAEyQ2?li=AAggPNd



Sommaire des articles septembre 2016 à mai 2017 :


Octobre 2016. Ce qu’est l’autisme : une intelligence focalisée avec perspective inversée. http://antoine-ouellette.blogspot.ca/2016/10/

Novembre 2016. La musique française et moi. http://antoine-ouellette.blogspot.ca/2016/11/

Décembre 2016. Anthropocène et Apocalypse. http://antoine-ouellette.blogspot.ca/2016/12/

Janvier 2017. Lyon et Narbonne : joies et «petits» imprévus. http://antoine-ouellette.blogspot.ca/2017/01/

Février 2017. Roseraie : musique en forme de jardin. http://antoine-ouellette.blogspot.ca/2017/02/

Mars 2017. Roseaux en création à Lyon. http://antoine-ouellette.blogspot.ca/2017/03/

Avril 2017. Autisme : psychanalyse VS comportementalisme, match nul. http://antoine-ouellette.blogspot.ca/2017/04/

Mai 2017. Retour au chant grégorien.  http://antoine-ouellette.blogspot.ca/2017/05/

Juin 2017. Le mystère Guillaume Lekeu.http://antoine-ouellette.blogspot.ca/2017/06/

Bon été!